Retour 11 février 2014

L’industrie du camionnage versus le ferroviaire.

Cette publication, qui peut servir de référence, a pour but d’illustrer vis-à-vis l’opinion publique, les luttes, les réussites et la participation au développement économique du Québec de l’industrie du camionnage au Québec, ainsi que son rôle dans l’évolution politique.


La propagande anti camion des chemins de fer canadiens avait pour but évidemment de distraire l’opinion publique de cacher les subsides directs et indirects du gouvernement fédéral.

La lutte contre le camion n’a jamais cessé et il a fallu que les camionneurs soient sur la brèche surveillant constamment les faits et gestes des compagnies de chemin de fer. Par exemple, en janvier 1954, les journaux annonçaient que l’Association du Transport Ferroviaire, section Québécoise, avait demandé une entrevue avec Maurice Duplessis pour lui démontrer que le transport routier ne payait pas sa juste part d’entretien des routes pour les dommages causées par les camions lourds.

Pour contrer cette démarche, l’Association du Transport Routier du Québec, réfuta ces accusations dans une lettre qu’elle adressait au premier Ministre de la province. Dans la lettre, il était dit que : «les chemins de fer canadiens imitent présentement les associations américaines de chemins de fer qui ont, depuis quelques années, lancé une campagne de dénigrement et de diffamation à l’endroit de l’industrie du transport motorisé.» Cette campagne a été exposée au publique.

En octobre 1957, le juge Thomas J. Clay, de la cour fédéral de Pennsylvanie, condamnait à 250 millions les chemins de fer impliqués dans cette fausse propagande. C’était là l’un des montants les plus élevés accordés pour dommage par une cour des États-Unis. Le juge jugea «illégal de se servir des pratiques et des méthodes dont les inculpés avaient fait preuve pour détruire la compétition et de se servir d’une tierce personne pour conspirer et éliminer la concurrence.» Cette poursuite fut prise par la Pennsylvania Motor Truck Association contre 24 entreprises de chemin de fer incluent le Canadien Pacifique et le Canadien National.

Vous pourrez lire cette histoire rocambolesque de nos pionnier du camionnage dans

L’Histoire du Camionnage au Québec,  l’histoire de nos pionniers, à nos jours

 

L’HISTOIRE DU CAMIONNAGE AU QUÉBEC, VOTRE HISTOIRE !

 

COMMANDEZ-LE EN LIGNE! 




Votre commentaire




0 Commentaire

Nos clients


Analyse gratuite

de votre plan

demande d'information

Histoire du camionnage

6455, Doris-Lussier, Bureau 410
Boisbriand (Québec)
J7H 0E8
Tél. : 450 970-2816
Téléc. : 450 419-8611

Multidisciplinaire, LES COMMUNICATIONS ARMURE est une agence de communication marketing qui offre des services personnalisés de production, de réalisation et de création de composantes marketing, et ce, tant au sein du domaine public que privé.

Marketing, Communication, Rédaction corporative, Traduction, Édition, Création et design Stratégie média, Placement média, Stratégie web, Ccréation web, Gestion de contenu web et papier, Stratégie ventes, Services conseil, Nnouveaux médias, Multimédias



Partager :